Vari�t�s Litt�raires (Classic Reprint)

Vari�t�s Litt�raires (Classic Reprint)

By (author) 

Free delivery worldwide

Available. Dispatched from the UK in 4 business days
When will my order arrive?

Description

Excerpt from Variétés Littéraires Mène le monde, c'est la mode d'aujourd'hui de refuser toute chose, l'esprit, le talent, le courage; on s'écrie que le journal est un par venu d'hier, et à peine si l'on fait remonter sa naissance à quel ques années de là. Au contraire, l'origine de cette puissance à laquelle rien ne résiste est, à coup sûr, une origine illustre à ne la faire remonter que jusqu'aux Romains, nous trouvons que les premières pages du journal ont précédé l'histoire écrite. Dans les premiers temps de Rome, un peu après le clou sacré que le grand prètre enfonçait chaque année dans la poutre du Capitole, les pon tifes écrivaient jour par jour, et comme ils se rencontraient dans leurs souvenirs, les événements de la terre et du ciel. Les pontifes ont été les premiers journalistes de ce monde; c'est dans leurs feuilles éparses que les historiens de Rome ont ramassé les maté riaux solennels de leurs histoires. Ainsi ce grand peuple avait commencé comme'les nations modernes finissent, il avait écrit sa vie au jour le jour; puis enfin, quand il eut accompli assez de grandes choses pour ètre obligé de les résumer, l'histoire échappa aux pontifes; elle était religieuse, elle devint civile ainsi fit le journal, il quitta le temple de Jupiter Stator pour le Forum. Celui qui le premier arracha le journal aux pontifes, le savez - vous? Ce fut Jules César en personne c'était passer deux fois le Rubicon. Il institua le premier, dit Suétone, l'usage de rédiger et de pu blier les actes quotidiens du peuple et du sénat. Primus instituit ut tam senatùs quant populi diurne acta conficerentur et publi carentur. C'était là tout simplement une révolution, et la plus grande qui se pût faire alors, que d'introduire la publicité dans les travaux de ce terrible sénat romain, aussi mystérieux que le fut plus tard le conseil des Dix à Venise. Ainsi s'introduisit par cette grande porte la publicité des affaires; en mème temps furent créés toutes sortes de journaux, Acta populi, urb£s, journaux de l'armée, journaux des campagnes. Les Grecs, qui avaient inventé les éphémérides et vous voyez que nous sommes modestes en ne faisant pas remonter jusque-là nos titres de noblesse furent. About the Publisher Forgotten Books publishes hundreds of thousands of rare and classic books. Find more at www.forgottenbooks.com This book is a reproduction of an important historical work. Forgotten Books uses state-of-the-art technology to digitally reconstruct the work, preserving the original format whilst repairing imperfections present in the aged copy. In rare cases, an imperfection in the original, such as a blemish or missing page, may be replicated in our edition. We do, however, repair the vast majority of imperfections successfully; any imperfections that remain are intentionally left to preserve the state of such historical works.
show more

Product details

  • Paperback | 358 pages
  • 152 x 229 x 19mm | 476g
  • French
  • 15 Illustrations; Illustrations, black and white
  • 0243057644
  • 9780243057641