Une Femme D' Argent

Une Femme D' Argent

3 (2 ratings by Goodreads)
By (author)  , Edited by 

Free delivery worldwide

Available. Dispatched from the UK in 3 business days
When will my order arrive?

Description

Extrait; I Apres avoir occupe une des premieres places a la tete de la banque parisienne pendant la Restauration et sous le regne de Louis-Philippe, la maison Charlemont avait vu son importance s'amoindrir assez vite lorsque, de la direction de Hyacinthe Charlemont, elle etait passee sous celle d'Amedee Charlemont, fils de son fondateur. C'etait toujours la meme maison cependant, le meme nom, mais ce n'etait plus du tout le meme homme, et si le fils succedait au pere en vertu du droit d'heritage, il ne le remplacait pas. Ne dans une famille de pauvres gens des Ardennes, Hyacinthe Charlemont etait arrive a Paris avec trois francs en poche pour commencer l'apprentissage de la vie dans une boutique de la rue aux Ours, et c'etait de la qu'il etait parti pour devenir successivement petit commis dans une maison de banque, caissier, puis directeur de cette maison, regent de la Banque de France, president de la Chambre de commerce de Paris, depute, ministre et pair de France. Et partout a sa place, toujours au-dessus de la position qu'il avait conquise a force de travail, de volonte, d'application, d'intelligence, de hardiesse, et aussi, jusqu'a un certain point, par des qualites naturelles qui avaient aide ses efforts un caractere facile, une humeur gaie, des manieres liantes. Mais ce qui plus que tout encore avait fait sa fortune, c'avait ete la facon dont il avait compris le role que les circonstances lui permettaient de remplir a une epoque ou le credit public existait a peine, il avait largement mis ses capitaux, ceux de sa maison aussi bien que les siens propres, au service de ses idees et de son parti; et si son parti ne les lui avait pas toujours rendus, il lui en avait au moins paye les interets en renommee, si bien que dix journaux, vingt journaux dont il payait les amendes ou dont il faisait le cautionnement avaient tous les jours celebre ses merites et chante sa gloire. Notre grand financier Charlemont, notre grand citoyen Charlemont, etait une phrase qu'on aurait pu clicher dans les imprimeries des journaux liberaux. Comme avec cela ses rivaux ou ses ennemis etaient obliges de rendre justice a la superiorite en meme temps qu'a la droiture avec laquelle il traitait les affaires, cette renommee avait ete universellement acceptee, et Charlemont etait devenu populaire autant pour ses opinions qui etaient celles de la partie la plus remuante du pays, que pour ses richesses dont il faisait reellement un noble usage, secourant toutes les infortunes, soutenant tout ce qui meritait d'etre encourage,show more

Product details

  • Paperback | 256 pages
  • 152.4 x 228.6 x 14.73mm | 449.05g
  • Createspace
  • United States
  • French
  • Large type / large print
  • Large Print
  • black & white illustrations
  • 1507695489
  • 9781507695487

About M Hector Malot

Hector-Henri Malot dit Hector Malot, ne le 20 mai 1830 a La Bouille, non loin de Rouen, et decede le 18 juillet 1907 a Fontenay-sous-Bois, est un romancier francais. Biographie: Veuf, son pere, notaire, epouse en secondes noces la veuve d'un capitaine au long cours. Les deux epoux ont, de leur premier mariage, chacun deux enfants. Hector est donc le benjamin d'une famille que l'on dirait aujourd'hui recomposee. Enfance et adolescence: Alors que le pere manifestait un caractere rigide empreint d'une certaine severite, la mere, plus conciliante, bercait l'enfant de recits de voyages (peut-etre inspires par ceux de son premier epoux). Elle developpa ainsi son gout pour les histoires. Lorsqu'a l'age adulte, il s'opposa a la volonte paternelle, preferant la voie des lettres aux etudes de droit, elle le soutint dans son choix. Le jeune Hector fit ses etudes au lycee Corneille de Rouen ou Gustave Flaubert l'avait precede dix ans plus tot. Il s'y lia d'amitie avec celui qui fut quelque temps le secretaire de Sainte-Beuve, Jules Levallois, futur critique litteraire. Ses etudes ne furent pas brillantes; il souffrit d'un systeme scolaire dans lequel il ne pouvait pas s'exprimer. Ses preferences allaient a l'histoire dont l'enseignant etait un original, a l'esprit libre."show more

Rating details

2 ratings
3 out of 5 stars
5 0% (0)
4 0% (0)
3 100% (2)
2 0% (0)
1 0% (0)
Book ratings by Goodreads
Goodreads is the world's largest site for readers with over 50 million reviews. We're featuring millions of their reader ratings on our book pages to help you find your new favourite book. Close X