Memoires D'Une Contemporaine (1-8) Souvenirs D'Une Femme Sur Les Principaux Personnages de La Republique, Du Consulat, de L'Empire, Etc

Memoires D'Une Contemporaine (1-8) Souvenirs D'Une Femme Sur Les Principaux Personnages de La Republique, Du Consulat, de L'Empire, Etc

By (author) 

List price: US$22.39

Currently unavailable

Add to wishlist

AbeBooks may have this title (opens in new window).

Try AbeBooks

Description

Extrait: ...notre toilette, tant que nous avions eu a nous occuper des secours que reclamait la position de cette famille. Lorsque nous nous retrouvames seuls dans la caleche, vis-a-vis l'un de l'autre, nous ne pumes comprimer un long eclat de rire qui nous echappa a tous les deux en meme temps. On nous eut pris, au desordre qui regnait sur nos personnes, pour des aventuriers ou tout au moins pour des comediens ambulans. Nous arrivames enfin au terme de notre voyage. Je n'ai pas la pretention de retracer ici les beaux faits d'armes dont je fus temoin pendant mon sejour sur les bords du Rhin. Il faudrait une plume plus exercee que la mienne pour perpetuer le souvenir de cette memorable campagne. Ses resultats furent tous glorieux pour la France. J'avais eu ma bonne part de toutes les privations, de toutes les fatigues de la guerre. Plusieurs fois, il m'etait arrive de passer deux ou trois jours sans changer aucunement d'habits, sans quitter mes bottes, dormant sur la dure, et mangeant le pain noir des soldats. Ce fut a cette epoque que je vis pour la premiere fois l'adjudant general Ney. J'avais le bonheur d'entendre partout combler d'eloges et de benedictions le general Moreau; j'etais gaie, fraiche et bien portante. Cependant je commencais a sentir le besoin du repos: j'eprouvais aussi le vif desir de recevoir au moins indirectement des nouvelles de ma mere et de Van-M. Je priai donc Moreau de ne pas retarder plus long-temps mon depart pour Paris. Il me donna pour m'accompagner son domestique de confiance, et de plus une escorte qui ne devait me quitter que lorsque je serais a quelque distance du theatre de la guerre. Le general m'adressait a madame Duf, rue Saint-Dominique, et, par une lettre pressante, me recommandait a tous ses egards et a ses soins. Je dus lui promettre de vivre dans la plus grande retraite, jusqu'au moment ou il viendrait me rejoindre: Si votre famille, me disait-il, venait a...show more

Product details

  • Paperback | 74 pages
  • 189 x 246 x 4mm | 150g
  • Rarebooksclub.com
  • United States
  • English, French
  • black & white illustrations
  • 1236698622
  • 9781236698629