Les Terres D' Or, Suivi de, Coeur de Panthere

Les Terres D' Or, Suivi de, Coeur de Panthere

By (author)  , Edited by 

Free delivery worldwide

Available. Dispatched from the UK in 3 business days
When will my order arrive?

Description

I Deux solitaires Bien loin, bien loin de la civilisation, s'etendent a l'infini, dans les vastes Ameriques, des plaines immenses entrecoupees de prairies plus immenses encore. C'est, ou plutot, ce fut le territoire indien. Ces terres d'or, convoitees par d'acharnes aventuriers, sont devenues la proie du premier occupant; elles ont ete divisees, morcelees, mises en lambeaux par leurs insatiables hotes: la solitude a ete mise au pillage; chacun a voulu avoir sa part a la curee. Arpenteurs, speculateurs, locataires, fermiers, trafiquants, forestiers, chasseurs, et par-dessus tout chercheurs d'aventures, se sont abattus par legions sur le patrimoine Indien et s'en sont empares violemment, par droit de conquete. Les enfants perdus de la civilisation se sont installes la comme chez eux, et bientot les noms de Kansas, de Nebraska, sont devenus aussi familiers que ceux de New-York, Londres, ou Paris: les Pawnies, les Ottawas, les Ottoes, les Kickappos, les Puncas, toutes les peuplades aborigenes ont disparu successivement comme des foyers eteints, refoulees par l'incessante et implacable pression des Faces-Pales. Des ogres au desert; des oiseaux de proie; d'insolents usurpateurs; des voleurs sans retenue et sans conscience; les Blancs ont ete tout cela et pis encore dans ce malheureux Nouveau-Monde qui aurait bien voulu rester toujours inconnu. Le grand et vieux fleuve qui descend des regions mysterieuses et inexplorees des montagnes Rocheuses a du se plier au joug des envahisseurs: ses flots majestueux, jusqu'alors purs et calmes comme l'azur des cieux, ont ecume sous les coups redoubles de la vapeur, se sont souilles des detritus d'usines, ont charrie des fardeaux, ont ete reduits en esclavage. En meme temps, des fermes, des parcs, des avenues, des villages, des villes, des palais ont surgi comme par enchantement sur les rives du venerable cours d'eau. La solitude et son paisible silence, le desert et sa paix profonde, ont disparu. Vae victis! tel a ete le premier et dernier mot de la civilisation...."show more

Product details

  • Paperback | 344 pages
  • 152.4 x 228.6 x 19.81mm | 589.67g
  • Createspace
  • United States
  • French
  • Large type / large print
  • Large Print
  • black & white illustrations
  • 1508485496
  • 9781508485490

About M Gustave Aimard

Gustave Aimard, dont le nom (par adoption) est Olivier Gloux, ne le 13 septembre 1818 a Paris ou il est mort le 20 juin 1883, est un ecrivain francais, auteur de romans d'aventures souvent publies en feuilleton dans Le Moniteur, la Presse ou La Liberte. Biographie: Gustave Aimard est ne a Paris en 1818 de parents inconnus. Son nom officiel est Olivier Aimard, mais plus tard il se donnera lui-meme le prenom de Gustave. Ce n'est qu'apres sa mort que l'on decouvrira que son pere s'appelait Sebastiani, qui apres avoir ete general, fut ensuite ambassadeur et meme ministre.[citation necessaire] Selon le New York Times du 9 juillet 1883, sa mere se nommait Felicite de Faudoas, mariee avec Anne Jean Marie Rene Savary, duc de Rovigo. Abandonne par ses parents, il s'enfuit a 9 ans du domicile de sa famille adoptive, les Gloux, et s'engage comme mousse sur un bateau. Il debarque en Patagonie, puis se rend en Amerique du Nord ou il mene une vie aventureuse, notamment comme chercheur d'or et trappeur. Il s'enrole dans la marine en 1835 avant de deserter quatre ans plus tard lors d'une escale au Chili. Il epouse une Comanche, puis entame des voyages en Europe et dans le Caucase. En 1847, Aimard retourne de plus en France. En cette annee, sa demi-s ur, Fanny Sebastiani de Praslin, est assassinee par son epoux, le duc Theobald de Praslin. Theobald se suicide peu apres. Pendant plusieurs mois, Henriette Desportes, la gouvernante de la famille, est interrogee a la Conciergerie, la prison pour femmes de Paris, au sujet de son eventuelle complicite: avait-elle incite Theobald a commettre cet acte cruel? La justice ne pouvait rien prouver et Henriette a ete remise en liberte. Avec l'aide d'un pasteur francais, elle put partir en Amerique, ou elle fut d'abord enseignante. Ensuite, elle s'est mariee avec un pasteur americain et elle tenait un cours litteraire dans un milieu presbyterien. Cette gouvernante a fait l'objet d'un film en 1940, intitule L'Etrangere (All This, and Heaven Too), avec Bette Davis et Charles Boyer dans les roles principaux."show more