Les Secrets de Monsieur Synthese

Les Secrets de Monsieur Synthese

By (author)  , Edited by 

Free delivery worldwide

Available. Dispatched from the UK in 4 business days
When will my order arrive?

Description

Extrait; Ce jour-la, c'etait au commencement d'avril 1884, M. le prefet de police paraissait en proie a une violente preoccupation. Assis devant un vaste bureau encombre de papiers, il inventoriait le contenu d'un portefeuille, et s'interrompait frequemment pour tortiller sa fine moustache deja grisonnante, ou fourrager les boucles de sa chevelure harmonieusement disposee au petit fer. Puis, son impatience etant exasperee plutot que calmee par ces tiraillements des appendices pileux, il se levait brusquement, repoussait d'un coup de jarret le fauteuil qui s'eloignait en ronflant, et parcourait, d'un pas saccade, le cabinet tendu de reps vert, l'immuable reps sans lequel il n'est point d'art decoratif pour nos modernes administrations. -Et cet imbecile d'agent qui n'arrive pas! murmura-t-il en se mirant a la derobee dans la grande glace a cadre noir scellee sur la cheminee. Pour la troisieme fois son doigt pressa un bouton d'ivoire qui mit en mouvement tout un systeme de carillons electriques. Au meme instant, un huissier tres grave, rase de pres, au crane luisant, ecarta la portiere, s'avanca de trois pas avec une sorte d'empressement solennel et sembla prendre racine au milieu d'une rosace du tapis. -Le Numero 27?... fit brievement le prefet. -Le Numero 27 arrive a la minute, et attend dans l'antichambre le bon plaisir de Monsieur le prefet. -Qu'il vienne!... Mais allez donc... depechez-vous! dit-il en bousculant l'huissier toujours solennel, dont les jambes n'evoluaient qu'avec une majestueuse lenteur. Puis, le prefet poussa un soupir de satisfaction, s'assit sur son fauteuil, couvrit d'un buvard le portefeuille toujours ouvert, prit une lime a ongles pour se donner une contenance, composa son visage et attendit. -Le Numero 27!... annonca l'huissier. -C'est bon! Je n'y suis pour personne."show more

Product details

  • Paperback | 562 pages
  • 152.4 x 228.6 x 32.26mm | 929.86g
  • Createspace
  • United States
  • French
  • Large type / large print
  • Large Print
  • black & white illustrations
  • 1507883781
  • 9781507883785

About M Louis Boussenard

Louis-Henri Boussenard, ne a Escrennes le 4 octobre 1847 et mort a Orleans le 11 septembre 1910, est un ecrivain francais, auteur de romans d'aventure. Surnomme de son vivant le Rider Haggard francais, il est plus connu aujourd'hui en Europe de l'Est, ou quarante volumes de ses uvres furent publies dans la Russie imperiale en 1911, que dans les pays francophones Biographie; Apres des etudes de medecine, il se consacre a l'ecriture. Le gouvernement lui ayant confie une mission scientifique en Guyane, il voyage beaucoup dans les colonies francaises, surtout en Afrique. Lors de la guerre de 1870, il est vite blesse par les Prussiens, experience amere capable d'expliquer un incontestable sentiment nationaliste qui se rencontre dans plusieurs de ses romans. Quelques-uns de ses livres portent la marque de prejuges contre les Britanniques, ce qui explique sans doute qu'il ait ete peu traduit et soit peu connu dans le monde anglophone. Ses contes et nouvelles paraissent dans de nombreux journaux tels que Le Figaro et Le Petit Parisien. Un premier roman, Le Tour du monde d'un gamin de Paris, connait un grand succes populaire, prepublie en feuilleton en 1879 dans le Journal des voyages. Entre deux voyages, il revient au pays natal ou il ecrit romans sur romans, la plupart paraissant en feuilletons avant d'etre edites en librairie. Il promene ses heros a travers le monde; il les expose a tous les perils, mais fait toujours en sorte que le bon triomphe et que le mechant soit puni: le succes est considerable. Fervent republicain, il temoigne dans ses ecrits d'une vision nationaliste farouchement anti-allemande, anti-anglaise (ce qui explique qu'il n'ait pas ete publie dans les pays anglo-saxons) et colonialiste. Le fait que Boussenard ait fait son service militaire pendant la guerre de 1870, ou il fut blesse, explique que tous les ennemis dans ses recits soient des Allemands."show more