Les Cent Jours (1-2) Memoires Pour Servir A L'Histoire de La Vie Privee, Du Retour Et Du Regne de Napoleon En 1815

Les Cent Jours (1-2) Memoires Pour Servir A L'Histoire de La Vie Privee, Du Retour Et Du Regne de Napoleon En 1815

List price: US$22.40

Currently unavailable

Add to wishlist

AbeBooks may have this title (opens in new window).

Try AbeBooks

Description

Extrait: ...les memes sentimens: le caractere eleve qui vous distingue vous a merite toute mon estime: dans des momens plus tranquilles je reviendrai pour m'occuper de vos manufactures et de votre ville. Lyonnais, je vous aime. Ces derniers mots etaient l'expression naive de ce qu'il eprouvait; il les prononca, en les dictant, avec ce charme indefinissable qu'il imprimait a ses paroles, lorsqu'elles partaient de son coeur. On a tant parle de la durete du coeur et du langage de Napoleon, que tout ce qui s'ecarte de l'opinion recue, doit paraitre fabuleux. Cependant il est vrai (et ceux qui ont approche l'Empereur l'attesteront) qu'il etait bien loin d'etre aussi insensible qu'on le croit communement. Son education militaire et le besoin de commander le respect et la crainte, l'avaient rendu grave, severe et inflexible, l'avaient habitue a contraindre et a mepriser les inspirations de sa sensibilite. Mais quand la nature reprenait ses droits, il trouvait du charme a ceder aux mouvemens de son ame, et il exprimait alors les emotions ou les sentimens qui l'avaient subjugue avec un accent vif et passionne, avec une douceur et une grace aussi seduisantes qu'inimitables. Les Lyonnais meritaient au surplus l'estime et l'amour que leur vouait Napoleon. Quoique jeune encore, j'ai vu plus d'une fois se manifester l'engouement et l'enthousiasme populaire; et jamais je ne vis rien de comparable aux transports de joie et de tendresse que firent eclater les Lyonnais. Non-seulement les quais, les places voisines du palais de l'Empereur, mais les rues, meme les plus eloignees, retentissaient d'acclamations perpetuelles59. Les ouvriers et leurs maitres, le peuple et les bourgeois, bras dessus, bras dessous, allaient et venaient dans la ville en chantant, en dansant, en s'abandonnant aux impulsions de la plus vive gaiete; ils s'arretaient sans se connaitre; ils se pressaient la main, s'embrassaient et se felicitaient du...show more

Product details

  • Paperback | 90 pages
  • 189 x 246 x 5mm | 177g
  • Rarebooksclub.com
  • United States
  • French
  • black & white illustrations
  • 1236705335
  • 9781236705334