Le Voyage de Marco Polo

Le Voyage de Marco Polo

By (author)  , Edited by 

Free delivery worldwide

Available. Dispatched from the UK in 3 business days
When will my order arrive?

Description

En 1252, deux marchands venitiens, Nicolo Polo et son frere Mafeo, allerent a Constantinople. Ils y acheterent des bijoux et deciderent d'aller les vendre en Crimee. Ils allerent a la cour du roi tartare Berka Khan et y resterent un an. Une guerre les empecha de rentrer. Alors ils allerent jusqu'a Boukhara, en Asie centrale, ou ils resterent bloques trois ans. Un ambassadeur qui se rendait aupres de Kubilai Khan fut surpris de rencontrer des Latins et les convainquit de l'accompagner aupres du Grand Khan. Ils voyagerent un an avec lui, retardes par la neige et des inondations, et furent bien recus par Kubilai Khan. C'etait la premiere fois qu'il voyait des Latins. Il les interrogea sur leur pays et leur religion. Comme ils avaient appris la langue tartare, ils lui repondirent longuement. Alors il les chargea d'une ambassade aupres du pape. Il voulait qu'il lui envoie des gens capables d'enseigner la religion chretienne a ses sujets et qu'on lui rapporte de l'huile de la lampe du St Sepulcre de Jerusalem. Ils mirent trois ans pour retraverser toute l'Asie jusqu'a la Mediterranee. Il arriverent a St Jean d'Acre en avril 1269. La, ils apprirent que le pape Clement IV etait mort. Ils allerent voir le legat Teobaldo Visconti, present a ce moment en Orient, pour lui rendre compte de leur mission. Il fut emerveille de leur recit mais leur demanda d'attendre l'election d'un nouveau pape pour repartir. En attendant, ils rentrerent a Venise. Nicolo apprit que sa femme etait morte mais qu'il avait un fils de quinze ans, Marco. Les Polo resterent deux ans a Venise. Apres cela, les deux freres se dirent que Kubilai Khan allait s'impatienter et qu'il fallait repartir. Ils emmenerent Marco avec eux. Ils retournerent a St Jean d'Acre, obtinrent un peu de l'huile du St Sepulcre que desirait Kubilai Khan en souvenir de sa mere qui etait chretienne et retournerent voir le legat pour qu'il leur donne des documents prouvant qu'ils avaient rempli leur mission. Peu apres, ce meme legat fut elu pape sous le nom de Gregoire X. Un messager put les rattraper. Le nouveau pape leur adjoignit deux moines et leur donna des presents pour le Grand Khan. Les freres Polo, Marco et les deux moines allerent jusqu'en Armenie. Les guerres rendaient la region dangereuse. Les deux moines refuserent de continuer mais Nicolo, Mafeo et Marco continuerent leur chemin. Leur voyage dura plus de trois ans mais ils rejoignirent Kubilai Khan a Kai-P'ing-Fu. Le Grand Khan les recut avec joie. Les Polo lui remirent les messages du pape et l'huile du St Sepulcre. Nicolo lui presenta aussi son fils Marco. Ils resterent ensuite a la cour du Grand Khan. La, Marco apprit la langue et les usages des Tartares au point que le Grand Khan l'envoya en ambassade dans une region lointaine. Marco s'acquitta honorablement de cette mission. Il avait entendu le Grand Khan regretter que ses messagers soient incapables de lui rapporter des informations des provinces lointaines dans lesquelles il les envoyait. Il fut donc attentif a ce qu'il voyait et donna beaucoup de renseignements interessants au Khan a son retour. Marco Polo demeura dix-sept annees avec le Grand Khan et fut souvent envoye par lui dans des missions lointaines. Apres tout ce temps, les trois Polo voulurent rentrer a Venise, mais le Grand Khan refusait de se separer d'eux. Mais il arriva qu'Arghoun, roi des Tartares du Levant, envoya au Grand Khan des ambassadeurs pour demander une nouvelle epouse. Pour leur retour, ils demanderent que les trois Latins les accompagnent. Le Grand Khan accepta a contre c ur. Il remit aux Polo des messages pour le pape et les rois d'Europe et leur donna des pierres precieuses. En trois mois, ils arriverent a Sumatra. Dix-huit mois plus tard, ils arrivaient dans les Etats du roi Arghoun Au depart, l'expedition comptait six cents personnes. Ils n'etaient plus que d"show more

Product details

  • Paperback | 236 pages
  • 155.96 x 233.93 x 13.72mm | 435.45g
  • Createspace
  • United States
  • French
  • Large type / large print
  • Large Print
  • black & white illustrations
  • 1507600720
  • 9781507600726

About M Louis Emile Duranty

Louis-Emile-Edmond Duranty est un romancier et critique d'art francais, ne le 5 juin 1833 a Paris, ville ou il est mort le 9 avril 1880 (a 46ans). Biographie: Ses amis intimes pensaient que Duranty etait le fils naturel de Prosper Merimee[2]. Ce n'est qu'en 1947 que la decouverte de documents ayant appartenu a Duranty a permis d'etablir que son pere etait Louis-Edmond Anthoine[3], auditeur au Conseil d'Etat (1833), inspecteur de la compagnie d'assurances La Nationale, puis magistrat[4]. Sa mere, Emilie Hemart (Madame Lacoste 1798-1879, elle se fait appeler Emilie Duranty dans l'acte de naissance de son fils), a eu un fils - Felix-Joseph Lacoste (1825), de Joseph Bonaparte, le frere aine de Napoleon Ier. Duranty a debute en 1853 comme employe a l'administration centrale des Domaines et Forets de la Couronne (grace a la protection du ministre Achille Fould) et donne sa demission en 1857 pour se consacrer a la litterature. Il est le cofondateur de la revue Le Realisme, publiee de juillet 1856 a mai 1957[5], un periodique a peu pres mensuel, de seize compactes pages in-4, tres combatif, consacre a la seule critique litteraire[2], avec Champfleury, avec qui il defendra le mouvement realiste et l'impressionnisme. En 1861, il obtient l'autorisation d'installer au Jardin des Tuileries un theatre de marionnettes fixe; dont le peintre Courbet creera les decors. Il ecrit meme un repertoire complet dedie a George Sand, comportant vingt quatre saynetes ayant pour heros Polichinelle, Pierrot et Arlequin."show more