Le Defile D'Enfer

Le Defile D'Enfer

By (author)  , Edited by 

Free delivery worldwide

Available. Dispatched from the UK in 3 business days
When will my order arrive?

Description

Extrait; Une vibrante sonnerie de bugle retentit. Commencez le feu! Brusquement l'avenue conduisant au village, dont la rue principale est barricadee, s'emplit d'une fumee blanche d'ou surgissent, comme des eclairs, de longues coulees de flammes. Une detonation violente que domine le dechirement strident de la mitrailleuse, eclate sous les arbres dont les feuilles s'echevelent, comme sous la poussee d'un vent d'orage. La-bas, a cinq cents metres, un ouragan de fer s'abat en meme temps sur la barricade, broyant les madriers, faisant voler en eclats les pierres, mutilant affreusement quelques hommes. Dis donc, Louis, fait avec un intraduisible accent beauceron un vieux tout gris, d'une taille colossale, parait qu'on nous accorde aujourd'hui les honneurs du canon. Matin!... on se met en frais, pour des sauvages! -Honneur perilleux, mon cher Baptiste, repond cordialement un homme d'une quarantaine d'annees, au visage energique et sympathique, encadre d'epais favoris, et nous n'avons, pour repondre, que des fusils. -Va toujours!... Avec un chef comme toi, des gars comme nous s'en iraient au diable et meme plus loin. Tu t'appelles Louis Riel et nous sommes les Bois-Brules... Une nouvelle salve retentit, coupant la parole a Baptiste, la barricade ebranlee fremit sur ses assises, trois hommes broyes par la mitraille s'abattent sans un cri. Tenez bon ici, dit brievement Louis Riel: moi je monte au clocher surveiller l'attaque. -Et puis, tu sais, menage-toi si ca t'est possible, et tache de ne pas t'exposer comme hier, que c'est un miracle si t'en es revenu. -Adieu, Baptiste!... une bonne poignee de main... tu commandes ici au poste le plus perilleux... tu reponds de tout... -Tant que je serai debout, foi d'homme! Avec un calme superbe, le heros de l'independance des metis franco-canadiens remonte la rue ou pleuvent les debris et les projectiles, et s'en va vers l'eglise defendue d'un cote par le mur crenele du cimetiere. La batterie ennemie, tirant par section, tonne sans relache, et les obus tombent ininterrompus sur le meme point. Derriere la barricade qui se desagrege lentement, a chaque salve, se tiennent une centaine d'hommes, au visage bronze, dont les traits crispes, les yeux luisants dementent l'apparente impassibilite. A peu pres uniformement vetu de blouses de chasse et de pantalons en peau de cerf tannee a la maniere indienne, ils portent, pour la plupart, des carabines Winchester a repetition, armes terribles, entre les mains habiles de ces rudes habitants du nord-ouest. Nul vestige d'ailleurs de distinction militaire, sur ces vetements si commodes pour la vie d'aventures. Ni plumets, ni epaulettes, ni insignes de grades: rien! Tout le monde soldat, avec un revolver, une hache, une carabine. Les chefs, on les connait, on sait ce qu'ils valent, et on leur obeit d'enthousiasme. Mais cette passivite va mal a leur bouillante ardeur. Recevoir des coups sans les rendre, cela met leur courage a une rude epreuve. A tel point que l'un deux, interpellant le chef s'ecrie: Voyons, pere Baptiste, est-ce que tu vas nous laisser echeniller comme ca!... les canons de ces paiens d'Anglais ne sont pas a six cents metres... on pourrait s'arranger de facon a les faire taire. -Ca s'peut! mais faut des hommes de bonne volonte, avec ca malins tireurs, pour monter soit su' les maisons, soit su' la barricade... et dame! y fait chaud, la-haut. Cinquante metis Bois-Brules se presenterent au milieu des debris qui pleuvent de toutes parts. Minute! reprend Baptiste impassible. La plupart d'entre vous sont des peres de famille... du monde a menager... faut de la jeunesse... en tout six gars lurons... un par canon, c'est trop juste."show more

Product details

  • Paperback | 400 pages
  • 152.4 x 228.6 x 23.11mm | 675.85g
  • Createspace
  • United States
  • French
  • Large type / large print
  • Large Print
  • black & white illustrations
  • 1507871198
  • 9781507871195

About M Louis Boussenard

Louis-Henri Boussenard, ne a Escrennes le 4 octobre 1847 et mort a Orleans le 11 septembre 1910, est un ecrivain francais, auteur de romans d'aventure. Surnomme de son vivant le Rider Haggard francais, il est plus connu aujourd'hui en Europe de l'Est, ou quarante volumes de ses uvres furent publies dans la Russie imperiale en 1911, que dans les pays francophones. Biographie; Apres des etudes de medecine, il se consacre a l'ecriture. Le gouvernement lui ayant confie une mission scientifique en Guyane, il voyage beaucoup dans les colonies francaises, surtout en Afrique. Lors de la guerre de 1870, il est vite blesse par les Prussiens, experience amere capable d'expliquer un incontestable sentiment nationaliste qui se rencontre dans plusieurs de ses romans. Quelques-uns de ses livres portent la marque de prejuges contre les Britanniques, ce qui explique sans doute qu'il ait ete peu traduit et soit peu connu dans le monde anglophone. Ses contes et nouvelles paraissent dans de nombreux journaux tels que Le Figaro et Le Petit Parisien. Un premier roman, Le Tour du monde d'un gamin de Paris, connait un grand succes populaire, prepublie en feuilleton en 1879 dans le Journal des voyages. Entre deux voyages, il revient au pays natal ou il ecrit romans sur romans, la plupart paraissant en feuilletons avant d'etre edites en librairie. Il promene ses heros a travers le monde; il les expose a tous les perils, mais fait toujours en sorte que le bon triomphe et que le mechant soit puni: le succes est considerable. Fervent republicain, il temoigne dans ses ecrits d'une vision nationaliste farouchement anti-allemande, anti-anglaise (ce qui explique qu'il n'ait pas ete publie dans les pays anglo-saxons) et colonialiste. Le fait que Boussenard ait fait son service militaire pendant la guerre de 1870, ou il fut blesse, explique que tous les ennemis dans ses recits soient des Allemands"show more