L' Olonnais

L' Olonnais

By (author)  , Edited by 

Free delivery worldwide

Available. Dispatched from the UK in 3 business days
When will my order arrive?

Description

Prologue I Les masques noirs Le 24 mars de l'an de grace 1648, le veilleur de nuit, apres avoir agite sa crecelle, achevait d'annoncer, d'une voix enrouee et chevrotante, aux bons bourgeois de la petite ville des Sables-d'Olonne, qu'il etait dix heures du soir, que le vent soufflait en foudre, que la mer etait grosse, qu'il gelait a pierre fendre, mais que tout etait tranquille, et que, par consequent, ils pouvaient continuer a reposer plus ou moins paisiblement jusqu'au matin, aupres de leurs femmes; renseignements au reste d'une exactitude rigoureuse, lorsque tout a coup un grand bruit s'eleva du cote de la porte de Talmont, et une troupe de cavaliers fit a l'improviste irruption dans la ville, et se dirigea, avec la rapidite d'une trombe, vers la plage. Ces cavaliers, au nombre de six, montes sur des chevaux de race, mais semblant avoir fourni une longue course, etaient armes jusqu'aux dents, et portaient de riches et elegants costumes de gentilshommes; ils paraissaient peu soucieux d'etre reconnus, car, bien que les larges ailes de leurs chapeaux fussent soigneusement rabaissees sur leurs yeux et qu'il regnat une obscurite profonde, par surcroit de precaution, ils avaient tous des masques de velours noir appliques sur le visage. En apercevant ces sinistres fantomes, aux allures etranges, le pauvre diable de veilleur fut saisi de crainte; il laissa choir sa lanterne qui, heureusement ou malheureusement, ne s'eteignit point, et se mit a trembler de tous ses membres en jetant autour de lui des regards effares, comme pour demander un secours sur lequel cependant il n'etait guere en droit de compter; seul, de toute la population, il etait eveille a cette heure avancee de la nuit. Mais sans lui laisser le temps de faire un geste ou de pousser un cri, les inconnus s'emparerent de lui, le roulerent dans un manteau, et, apres l'avoir solidement ficele, ils le jeterent, sans plus de ceremonie, dans l'allee d'une maison, dont la porte etait ouverte par hasard; puis, apres avoir releve la lanterne, ils continuerent a se diriger vers la plage. L'enlevement du veilleur de nuit avait ete execute avec une adresse et une rapidite reellement prodigieuses, sans qu'un mot fut prononce. A la meme heure, presque a la meme minute ou ceci se passait a l'entree de la ville, une embarcation de vingt-cinq a trente tonneaux, pontee et greee en lougre, sans tenir compte de l'etat de la mer, de l'obscurite et de la force du vent qui la faisait se balancer comme une plume au sommet de vagues monstrueuses, doublait resolument la pointe de la petite baie au fond de laquelle la ville s'abrite, et mettait le cap sur la plage, au risque de se briser contre les rochers, que la mer balayait sans cesse avec furie."show more

Product details

  • Paperback | 436 pages
  • 152.4 x 228.6 x 25.15mm | 734.82g
  • Createspace
  • United States
  • French
  • Large type / large print
  • Large Print
  • black & white illustrations
  • 1508539367
  • 9781508539360

About M Gustave Aimard

Gustave Aimard, dont le nom (par adoption) est Olivier Gloux, ne le 13 septembre 1818 a Paris ou il est mort le 20 juin 1883, est un ecrivain francais, auteur de romans d'aventures souvent publies en feuilleton dans Le Moniteur, la Presse ou La Liberte. Biographie: Gustave Aimard est ne a Paris en 1818 de parents inconnus. Son nom officiel est Olivier Aimard, mais plus tard il se donnera lui-meme le prenom de Gustave. Ce n'est qu'apres sa mort que l'on decouvrira que son pere s'appelait Sebastiani, qui apres avoir ete general, fut ensuite ambassadeur et meme ministre.[citation necessaire] Selon le New York Times du 9 juillet 1883, sa mere se nommait Felicite de Faudoas, mariee avec Anne Jean Marie Rene Savary, duc de Rovigo. Abandonne par ses parents, il s'enfuit a 9 ans du domicile de sa famille adoptive, les Gloux, et s'engage comme mousse sur un bateau. Il debarque en Patagonie, puis se rend en Amerique du Nord ou il mene une vie aventureuse, notamment comme chercheur d'or et trappeur. Il s'enrole dans la marine en 1835 avant de deserter quatre ans plus tard lors d'une escale au Chili. Il epouse une Comanche, puis entame des voyages en Europe et dans le Caucase. En 1847, Aimard retourne de plus en France. En cette annee, sa demi-s ur, Fanny Sebastiani de Praslin, est assassinee par son epoux, le duc Theobald de Praslin. Theobald se suicide peu apres. Pendant plusieurs mois, Henriette Desportes, la gouvernante de la famille, est interrogee a la Conciergerie, la prison pour femmes de Paris, au sujet de son eventuelle complicite: avait-elle incite Theobald a commettre cet acte cruel? La justice ne pouvait rien prouver et Henriette a ete remise en liberte. Avec l'aide d'un pasteur francais, elle put partir en Amerique, ou elle fut d'abord enseignante. Ensuite, elle s'est mariee avec un pasteur americain et elle tenait un cours litteraire dans un milieu presbyterien. Cette gouvernante a fait l'objet d'un film en 1940, intitule L'Etrangere (All This, and Heaven Too), avec Bette Davis et Charles Boyer dans les roles principaux."show more