I, Le Vieux de La Montagne - II, Memoires D' Un Elephant Blanc

I, Le Vieux de La Montagne - II, Memoires D' Un Elephant Blanc

By (author)  , Edited by 

Free delivery worldwide

Available. Dispatched from the UK in 3 business days
When will my order arrive?

Description

LE VIEUX DE LA MONTAGNE I On faisait silence autour du roi, qui s'etait assoupi. Mais un brouhaha de rires et de cris, de chocs singuliers montait, par intermittences, jusqu'a la terrasse, qu'abritait un velum de soie. Les dames, appuyees au rebord de pierre, se penchaient pour mieux voir, et, aupres d'elles, avec un sourire un peu dedaigneux, les chevaliers regardaient aussi. Par-dessus le rempart de Jerusalem, dans un meplat du terrain qui degringole presque a pic jusqu'a la vallee de Josaphat, on pouvait suivre des yeux les evolutions d'un groupe d'ecuyers et de damoiseaux jouant a la quintaine. A cet endroit, la muraille, dominee par le palais royal et le massif du Temple, formait un angle rentrant et projetait une ombre tres allongee, dans laquelle, a l'abri du soleil, on avait etabli le jeu. Le mannequin, couvert d'armes sarrasines, etait solidement attache a des pieux et faisait face au jouteur, qui, la lance en arret, piquait son cheval et tachait de pourfendre l'adversaire inanime. Les rudes chocs bosselaient la cuirasse immobile, ou bien l'arme se brisait, ne laissant qu'un troncon dans les mains de l'assaillant. Quelquefois un elan maladroit desarconnait le cavalier, qui s'abattait sur le sol avec un grand bruit de metal froisse. Alors, sur la terrasse royale, les belles curieuses se rejetaient en arriere, etouffaient un rire et disaient a demi-voix - En voici un qui, de longtemps, ne sera pas digne de chausser les eperons !show more

Product details

  • Paperback | 212 pages
  • 155.96 x 233.93 x 12.19mm | 394.62g
  • Createspace
  • United States
  • French
  • Large type / large print
  • Large Print
  • black & white illustrations
  • 1507566700
  • 9781507566701

About Mrs Judith Gautier

Louise Charlotte Ernestine Gautier, dite Judith Gautier, par son mariage Madame Catulle Mendes, est une femme de lettres francaise, nee a Paris le 25 aout 1845 et morte a Saint-Enogat (aujourd'hui Dinard) le 26 decembre 1917. Elle est inhumee a Dinard dans le quartier de Saint-Enogat, ou elle possedait une maison, Le pre aux oiseaux Fille de l'ecrivain Theophile Gautier et d'Ernesta Grisi (la s ur de la danseuse Carlotta Grisi), elle passa sa petite enfance dans une liberte quasi-absolue et sous la surveillance d'une nourrice a sa devotion, qui ne lui rendirent que plus pesant son internement au pensionnat Notre-Dame-de-la-Misericorde. Enfin, son pere la fit venir aupres de lui et de sa plus jeune s ur, Estelle. C'est la qu'elle fit montre de talents originaux, et qu'elle fit la connaissance de nombreux amis de son pere, parmi lesquels Baudelaire ou les freres Goncourt. Elle parle elle-meme de son enfance dans Le Collier des jours (1904). La premiere contribution de Judith Gautier a la litterature fut la publication d'un article sur la traduction francaise d'Eureka, d'Edgar Poe, par Baudelaire. Ce dernier fut absolument bouleverse par l'article de Judith. Theophile Gautier recueillit un jour un lettre chinois du nom de Ding Dunling, refugie politique en France, qui apprit a Judith la langue chinoise et l'initia a la civilisation, notamment la litterature, de l'Empire du Milieu. A vingt-deux ans, elle publia Le Livre de Jade, une collection d'anciens poemes chinois, choisis et traduits avec l'assistance de son precepteur, et ce premier livre lui assura d'emblee un grand succes aupres des lettres de l'epoque. Judith Gautier atteint peu apres un succes encore plus eclatant avec la publication de ses deux premiers romans, Le Dragon imperial (1869) et L'Usurpateur (1875)."show more