Du Contrat Social, Ou Du Droit Politique

Du Contrat Social, Ou Du Droit Politique

3.66 (3 ratings by Goodreads)
By (author) 

Free delivery worldwide

Available. Dispatched from the UK in 4 business days
When will my order arrive?

Description

Cet ouvrage est l'expose des principes politiques de Jean-Jacques Rousseau. A l'epoque ou il vivait, on croyait generalement que la souverainete vient de Dieu et que les peuples doivent obeissance au prince, au meme titre quo les enfants doivent respect et obeissance a leur pere. Le philosophe renversa toutes ces idees. Selon lui, il est arrive un moment ou quelques individus se sont arroges un droit illusoire sur le coin de terre qu'ils voulaient cultiver, et l'ont entoure d'une cloture: on prononca alors pour la premiere fois ce mot funeste: Ceci est a moi, source de toutes les guerres qui ont desole depuis le genre humain. Cependant, comme les autres hommes etaient peu portes a respecter de telles pretentions, les nouveaux proprietaires songerent a s'associer pour repousser leurs attaques et proteger leur bien. En vertu du contrait qu'ils firent alors, ils repartirent entre eux les fonctions et les charges de la defense commune: de la les magistratures, les impots, les lois et tout l'attirail des societes. De ces premisses decoulent naturellement les consequences suivantes: le peuple s'est lie volontairement par un contrat qu'il peut modifier quand il lui convient de le faire; les magistrats, de quelque rang qu'ils soient, depuis le monarque jusqu'au dernier agent de police, tiennent leurs pouvoirs du peuple, qui peut les leur oter quand il le veut: en d'autres termes, le peuple est souverain. La souverainete du peuple devient ainsi un droit imprescriptible. Mais ce principe, qui a l'air d'etre democratique, n'est au fond que le despotisme de tous substitue au despotisme d'un seul. Comme Rousseau le fait superieur a tout, meme aux notions absolues de justice et de morale que nous portons en nous, il devient une espece d'absolutisme auquel tout doit se subordonner. On ne tarda pas a tirer les consequences de ces principes: le peuple, un jour, fit acte d'autorite et proclama les Droits de l'Homme, en 1791; il voulut ensuite se mettre au-dessus des lois divines et humaines fit la Terreur. Loin de nous la pensee d'attribuer a Rousseau la moindre prevision des crimes et des absurdites qu'allaient produire ses theories; le tort qu'il eut est d'avoir oublie qu'au-dessus de la volonte humaine, il y a une volonte divine qui seule oblige et seule peut nous eclairer sur nos droits et nos devoirs. Il est aussi a regretter que tout en proclamant le principe vrai de la souverainete populaire, il n'ait pas au poser les limitas convenables a cette souverainete."show more

Product details

  • Paperback | 182 pages
  • 152.4 x 228.6 x 10.41mm | 335.66g
  • Createspace
  • United States
  • French
  • Large type / large print
  • Large Print
  • black & white illustrations
  • 1514288664
  • 9781514288665

About M J J Rousseau

Jean-Jacques Rousseau, ne le 28 juin 1712 a Geneve et mort le 2 juillet 1778 (a 66ans) a Ermenonville, est un ecrivain, philosophe et musicien genevois francophone. La vie de Jean-Jacques Rousseau est une vie d'independance et d'instabilite. Il quitte d'abord Geneve a seize ans pour la Savoie, ou il recoit un complement d'education et une initiation a l'amour par Mmede Warens avant de gagner Paris en 1742, pensant faire carriere dans la musique. Il mene alors une existence difficile, cherchant divers protecteurs et vivant avec Therese Levasseur, qui lui donnera cinq enfants, tous confies a l'Assistance publique. Dans le meme temps, il rencontre Diderot et ecrit des articles sur la musique pour l'Encyclopedie. Son uvre (structuree et decidee disait Raymond Trousson) participe a l'esprit des Lumieres par son rejet des regimes autocratiques, mais il s'en distingue notamment quant a l'idee que le siecle serait un heureux siecle de fer et de progres comme chez Voltaire: Tout sert au luxe, au plaisir de ce monde. Oh! le bon temps que ce siecle de fer!, Voltaire, Le Mondain (1726). Entretenant de facon generale des relations interpersonnelles difficiles, il se refugie plusieurs fois dans la solitude, sejournant de nouveau en Suisse en 1762 apres la condamnation de ses ouvrages par le Parlement de Paris. Il entreprend alors d'ecrire son autobiographie pour se justifier et multiplie les lieux de residence, pour finalement retourner a Paris en 1770 et vivre en copiant de la musique. Il meurt a 66 ans en 1778 et sa depouille sera transferee au Pantheon par la Convention au moment de la Revolution francaise en 1794."show more

Rating details

3 ratings
3.66 out of 5 stars
5 0% (0)
4 67% (2)
3 33% (1)
2 0% (0)
1 0% (0)
Book ratings by Goodreads
Goodreads is the world's largest site for readers with over 50 million reviews. We're featuring millions of their reader ratings on our book pages to help you find your new favourite book. Close X