Andre

Andre

3.6 (5 ratings by Goodreads)
By (author)  , Edited by 

Free delivery worldwide

Available. Dispatched from the UK in 4 business days
When will my order arrive?

Description

Notice C'est a Venise que j'ai reve et ecrit ce roman. J'habitais une petite maison basse, le long d'une etroite rue d'eau verte, et pourtant limpide, tout a cote du petit pont dei Barcaroli. Je ne voyais, je ne connaissais, je ne voulais voir et connaitre quasi personne. J'ecrivais beaucoup, j'avais de longs et paisibles loisirs, je venais d'ecrire Jacques dans cette meme petite maison. J'en etais attristee. J'avais dessein de fixer ma vie alternativement en France et a Venise. Si mes enfants eussent ete en age de me suivre a Venise, je crois que j'y eusse fait un etablissement definitif, car, nulle part, je n'avais trouve une vie aussi calme, aussi studieuse, aussi completement ignoree. Et cependant, apres six mois de cette vie, je commencais a ressentir une sorte de nostalgie dont je ne voulais pas convenir avec moi-meme. Cette nostalgie se traduisit pour moi par le roman d'Andre. J'avais de temps en temps, pour restaurer mes nippes, une jeune ouvriere, grande, blonde, elegante, babillarde, qui s'appelait Loredana. Ma gouvernante etait petite, rondelette, pale, langoureuse, et tout aussi babillarde que l'autre, quoiqu'elle eut le parler plus lent. Je n'etais pas somptueusement logee, tant s'en faut. Leurs longues causeries dans la chambre voisine de la mienne me derangerent donc beaucoup: mais je finissais par les ecouter machinalement et puis alternativement, pour m'exercer a comprendre leur dialecte dont mon oreille s'habituait a saisir les rapides elisions. Peu a peu je les ecoutais aussi pour surprendre dans leurs commerages, non pas les secrets des familles venitiennes qui m'interessaient fort peu, mais la couleur des m urs intimes de cette cite, qui n'est pareille a aucune autre, et ou il semble que tout dans les habitudes, dans les gouts et dans les passions, doive essentiellement differer de ce qu'on voit ailleurs. Quelle fut ma surprise, lorsque mon oreille fut blasee sur le premier etonnement des formes du langage, d'entendre des histoires, des reflexions et des appreciations identiquement semblables a ce que j'avais entendu dans une ville de nos provinces francaises. Je me crus a La Chatre! Les dames du lieu, ces belles et molles patriciennes qui fleurissent comme des camelias en serre dans l'air tiede des lagunes, elles avaient, en passant par la langue si bien pendue de la Loredana, les memes vanites, les memes graces, les memes forces, les memes faiblesses que les fieres et paresseuses bourgeoises de nos petites villes. Chez les hommes, c'etait meme bonhomie, meme parcimonie, meme finesse, meme libertinage. Le monde des ouvriers, des artisans, de leurs filles et de leurs femmes, c'etait encore comme chez nous, et je m'ecriai du mot proverbial: Tutto il mondo e fatto come la nostra famiglia."show more

Product details

  • Paperback | 306 pages
  • 152.4 x 228.6 x 17.53mm | 530.7g
  • Createspace
  • United States
  • French
  • Large type / large print
  • Large Print
  • black & white illustrations
  • 1508604215
  • 9781508604211

About Mrs George Sand

George Sand est le pseudonyme d'Amantine Aurore Lucile Dupin, baronne Dudevant, romanciere, auteur dramatique, critique litteraire francaise, journaliste, nee a Paris le 1er juillet 1804 et morte au chateau de Nohant-Vic le 8 juin 1876. Elle compte parmi les ecrivains prolifiques avec plus de soixante-dix romans a son actif, cinquante volumes d' uvres diverses dont des nouvelles, des contes, des pieces de theatre et des textes politiques. A l'image de son arriere grand-mere par alliance qu'elle admire, Madame Dupin (Louise de Fontaine 1706-1799), George Sand prend la defense des femmes, prone la passion, fustige le mariage et lutte contre les prejuges d'une societe conservatrice. George Sand a fait scandale par sa vie amoureuse agitee, par sa tenue vestimentaire masculine, dont elle a lance la mode, par son pseudonyme masculin, qu'elle adopte des 1829, et dont elle lance aussi la mode: apres elle, Marie d'Agoult signe ses ecrits Daniel Stern (1841-1845), Delphine de Girardin prend le pseudonyme de Charles de Launay en 1843. Malgre de nombreux detracteurs comme Charles Baudelaire ou Jules Barbey d'Aurevilly, George Sand contribue activement a la vie intellectuelle de son epoque, accueillant au domaine de Nohant ou a Palaiseau des personnalites aussi differentes que Franz Liszt, Frederic Chopin, Marie d'Agoult, Honore de Balzac, Gustave Flaubert, Eugene Delacroix, conseillant les uns, encourageant les autres. Elle a entretenu une grande amitie avec Victor Hugo par correspondance, ces deux grandes personnalites ne se sont jamais rencontrees. Elle s'est aussi illustree par un engagement politique actif a partir de 1848, inspirant Alexandre Ledru-Rollin, participant au lancement de trois journaux: La Cause du peuple, Le Bulletin de la Republique, l'Eclaireur, plaidant aupres de Napoleon III la cause de condamnes, notamment celle de Victor Hugo dont elle admirait l' uvre et dont elle a tente d'obtenir la grace apres avoir eclipse Notre Dame de Paris avec Indiana, son premier roman."show more

Rating details

5 ratings
3.6 out of 5 stars
5 0% (0)
4 60% (3)
3 40% (2)
2 0% (0)
1 0% (0)
Book ratings by Goodreads
Goodreads is the world's largest site for readers with over 50 million reviews. We're featuring millions of their reader ratings on our book pages to help you find your new favourite book. Close X