Albert Savarus, Suivi de, Etude de Femme Et de, Autre Etude de Femme

Albert Savarus, Suivi de, Etude de Femme Et de, Autre Etude de Femme : La Comedie Humaine

By (author)  , Edited by 

Free delivery worldwide

Available. Dispatched from the UK in 3 business days
When will my order arrive?

Description

Un des quelques salons ou se produisait l'archeveque de Besancon sous la Restauration, et celui qu'il affectionnait etait celui de madame la baronne de Watteville. Un mot sur cette dame, le personnage feminin le plus considerable peut-etre de Besancon. Monsieur de Watteville, petit-neveu du fameux Watteville, le plus heureux et le plus illustre des meurtriers et des renegats dont les aventures extraordinaires sont beaucoup trop historiques pour etre racontees, etait aussi tranquille que son grand-oncle fut turbulent. Apres avoir vecu dans la Comte comme un cloporte dans la fente d'une boiserie, il avait epouse l'heritiere de la celebre famille de Rupt. Mademoiselle de Rupt reunit vingt mille francs de rentes en terre aux dix mille francs de rentes en biens-fonds du baron de Watteville. L'ecusson du gentilhomme suisse, les Watteville sont de Suisse, fut mis en abime sur le vieil ecusson des de Rupt. Ce mariage, decide depuis 1802, se fit en 1815, apres la seconde restauration. Trois ans apres la naissance d'une fille qui fut nommee Philomene, tous les grands parents de madame de Watteville etaient morts et leurs successions liquidees. On vendit alors la maison de monsieur de Watteville pour s'etablir rue de la Prefecture, dans le bel hotel de Rupt dont le vaste jardin s'etend vers la rue du Perron. Madame Watteville, jeune fille devote, fut encore plus devote apres son mariage. Elle est une des reines de la sainte confrerie qui donne a la haute societe de Besancon un air sombre et des facons prudes en harmonie avec le caractere de cette ville. De la le nom de Philomene impose a sa fille, nee en 1817, au moment ou le culte de cette sainte ou de ce saint, car dans les commencements on ne savait a quel sexe appartenait ce squelette, devenait une sorte de folie religieuse en Italie, et un etendard pour l'Ordre des Jesuites.show more

Product details

  • Paperback | 238 pages
  • 152.4 x 228.6 x 13.72mm | 421.84g
  • Createspace Independent Publishing Platform
  • United States
  • French
  • Large type / large print
  • Large Print
  • black & white illustrations
  • 1508746435
  • 9781508746430

About M Honore De Balzac

Honore de Balzac, ne Honore Balzac a Tours le 20 mai 1799 (1er prairial an VII du calendrier republicain), et mort a Paris le 18 aout 1850 (a 51 ans), est un ecrivain francais. Romancier, dramaturge, critique litteraire, critique d'art, essayiste, journaliste et imprimeur, il a laisse l'une des plus imposantes oeuvres romanesques de la litterature francaise, avec plus de quatre-vingt-dix romans et nouvelles parus de 1829 a 1855, reunis sous le titre La Comedie humaine. A cela s'ajoutent Les Cent Contes drolatiques, ainsi que des romans de jeunesse publies sous des pseudonymes et quelque vingt-cinq oeuvres ebauchees. Il est un maitre du roman francais, dont il a aborde plusieurs genres, du roman philosophique avec Le Chef-d'oeuvre inconnu au roman fantastique avec La Peau de chagrin ou encore au roman poetique avec Le Lys dans la vallee. Il a surtout excelle dans la veine du realisme, avec notamment Le Pere Goriot et Eugenie Grandet, mais il s'agit d'un realisme visionnaire, que transcende la puissance de son imagination creatrice. Comme il l'explique dans son Avant-Propos a La Comedie humaine, il a pour projet d'identifier les Especes sociales de son epoque, tout comme Buffon avait identifie les especes zoologiques. Ayant decouvert par ses lectures de Walter Scott que le roman pouvait atteindre a une valeur philosophique, il veut explorer les differentes classes sociales et les individus qui les composent, afin d'ecrire l'histoire oubliee par tant d'historiens, celle des moeurs et faire concurrence a l'etat civil . L'auteur decrit la montee du capitalisme et l'absorption par la bourgeoisie d'une noblesse incapable de s'adapter aux realites nouvelles. Interesse par les etres qui ont un destin, il cree des personnages plus grands que nature, au point qu'on a pu dire que, dans ses romans, chacun, meme les portieres, a du genie . Ses opinions politiques sont ambigues s'il affiche des convictions legitimistes en pleine Monarchie de Juillet, il s'est auparavant declare liberal, et defendra les ouvriers en 1840 et en 1848, meme s'il ne leur accorde aucune place dans ses romans. Tout en professant des idees conservatrices, il a produit une oeuvre admiree par Marx et Engels, et qui invite par certains aspects a l'anarchisme et a la revolte.show more